Actions sur le document
Article L1235-3

Si le licenciement d'un salarié survient pour une cause qui n'est pas réelle et sérieuse, le juge peut proposer la réintégration du salarié dans l'entreprise, avec maintien de ses avantages acquis.

Si l'une ou l'autre des parties refuse, le juge octroie une indemnité au salarié. Cette indemnité, à la charge de l'employeur, ne peut être inférieure aux salaires des six derniers mois. Elle est due sans préjudice, le cas échéant, de l'indemnité de licenciement prévue à l'article L. 1234-9.

Dernière mise à jour : 4/02/2012
Dans les actualités...
Cour d'appel de Lyon Chambre sociale A Arrêt du 13 mars 2013
Legalis.net - Sylvie Rozenfeld - 24/9/2013
Cour de cassation, 09-65.103
- wikisource:fr - 9/3/2011
Cour de cassation Chambre sociale Arrêt du 10 mai 2012
Legalis.net - Sylvie Rozenfeld - 16/5/2012
Dans les blogs...
Une circulaire adressée aux procureurs généraux pour tenter de lutter contre les multiples refus d’application du barème Macron
K.Pratique | Chroniques juridiques du cabinet KGA Avocats - Patrick Berjaud, Elena Blot - 8/3/2019
Licenciements boursiers : Il faudra une loi…
Actualités du droit - Gilles Devers - 3/5/2012
Vous pouvez aussi voir...